La femme de Nasreddin Hodja mourut. À la fin de la cérémonie funèbre, l’Imam, selon la coutume, demande à l’assistance :
— Comment était la défunte ? Et tous de répondre :
— Elle était bonne. Nasreddin se précipita vers l’Imam en disant :
— Mais est-ce à eux ou à moi que tu dois demander comment elle était ?