KOSOVO • Pour téléphoner à Pristina, il faut passer par Monaco

Le Kosovo ne dispose toujours pas d'un préfixe téléphonique international. Deux opérateurs de téléphonie mobile et un opérateur de téléphonie fixe dominent actuellement le marché de la téléphonie au Kosovo, et tous les trois utilisent des préfixes étrangers. La compagnie de téléphonie mobile Vala emprunte le préfixe de Monaco ; la compagnie IPKO se sert du préfixe de la Slovénie ; enfin, la téléphonie fixe emploie le code de la Serbie, le 381.

Selon les spécialistes des télécommunications, cela porte un énorme préjudice au pays, sur les plans économique aussi bien que politique. "L'entrée en vigueur de la Constitution du Kosovo [le 16 juin 2008], accorde à la présidence et au gouvernement du Kosovo les compétences nécessaires pour résoudre la question du préfixe international du Kosovo", affirmait récemment le directeur de l'Autorité de régulation des télécommunications du Kosovo, Anton Berisha, cité par le site albanophone Balkanweb. Il considère que l'utilisation de préfixes étrangers est une grosse perte pour le Kosovo, d'autant plus qu'avoir son propre préfixe constitue un des piliers principaux de l'indépendance d'un Etat.

Asnjë vlerësim. Bëhu i pari që e jep atë!
Abonohu:
Adresa e-mail